🇬🇧 🇪🇸 🇫🇷

Le projet GNU

Le projet GNU est un pari fou, lancé au début des années 80 par un ingénieur du MIT.

Il s'agissait de créer un ensemble complet de programmes permettant de faire tourner un ordinateur de bureau, entièrement en logiciels libres.

En logiciels libres, cela signifie sans utiliser un seul programme que l'on ne puisse étudier et modifier, et surtout partager avec ses amis et collègues.

Petit contexte historique

À l'époque, jusque dans les années 70, les ordinateurs étaient de très grosses machines utilisées dans l'armée, de grandes entreprises et des universités.

À l'époque, donc, les constructeurs vendaient ces énormes machines. Et les programmes pour les faire fonctionner étaient minimalistes. Ces programmes étaient fournis avec les machines et on laissait les chercheurs s'en débrouiller.

Ainsi, un vendeur comme IBM mettait facilement ses clients en contact afin qu'ils gèrent eux-mêmes ces programmes et les fassent évoluer selon leurs besoins. L'entraide était donc plutôt la norme.

Mais, vers le dĂ©but des annĂ©es 80, sont apparus des micro-ordinateurs (dits PC) et imprimantes « de bureau Â». Et avec eux, un nouveau rapport des vendeurs Ă  leurs programmes.
DĂ©sormais, chaque appareil venait avec des disquettes comportant des programmes pour le faire fonctionner, mais aussi avec des restrictions d'usage et de partage. On parle de licence d'utilisation, une sorte de contrat entre le vendeur et ses clients.

Désormais, deux services d'une même université ne peuvent plus se prêter les disquettes pour leurs imprimantes, même s'ils ont acheté le même modèle.

Une disruption dans les usages des universitaires.

Il n'en fallut pas plus pour révolter au moins l'un d'entre eux, Richard Stallman, et lancer le projet d'un poste entièrement libre.

Quelques années plus tard

Après plusieurs années d'intense programmation, toutes les bases du projet étaient là. Un ensemble assez complet de programmes fondamentaux pour une utilsation quotidienne d'un micro-ordinateur, au moins pour un ingénieur, à l'époque. Toutes les bases, sauf une qu'on appelle le noyau. C'est une partie très technique, invisible, mais essentielle.

En parallèle, un programme noyau lancé par un étudiant, Linus Torvalds, était passé de curiosité et divertissement à un état de maturité satisfaisant.

De plus, ce projet avait adopté le principe participatif et la licence du logiciel libre. Et, avec les adaptations nécessaires, l'équipe du projet GNU put utiliser ce noyau pour compléter un premier ensemble autonome, utilisable et entièrement libre. Le premier ensemble GNU/Linux était né.

Aujourd'hui

Le projet est toujours actif, bénéficiant d'un grand nombre de contributeurs de par le monde et s'appuyant sur une fondation qui a été créée dès les premières années, la Fondation pour le Logiciel Libre (Free Software Foundation).

Il existe maintenant plusieurs prĂ©sentations du système GNU, malheureusement souvent appelĂ©es « distributions linux Â» : Ubuntu, Debian, Red Hat, Mandriva, Mint et bien d'autres.

De nombreux progrgammes, sans faire partie directement du projet GNU, ont adopté la philosophie du logiciel libre. Parmi les plus connus, on peut citer

De plus, une grande partie de l'Internet fonctionne grâce à des logiciels libres et des formats ouverts. Sans eux, l'Internet ne pourrait exister.
C'est le cas notamment du système, essentiel, qui permet d'associer une adresse internet, comme ici, « nonviolent.eu Â», avec le serveur correspondant — le Système de Noms de Domaines (DNS).

Et au-delĂ 

Au passage, le projet GNU a donc été le point de départ du mouvement du logiciel libre, que certains appellent open source en référence à son ouverture, mais en oubliant souvent les valeurs qui fondent les LL.

De plus, le mouvement des logiciels libres a été l'une des sources d'inspiration du mouvement des communs qui met l'emphase sur tout ce qui devrait être considéré ou développé comme patrioine de l'humanité, comme l'eau, les service publics, etc..
Et bien sûr, le mouvement du LL a inspiré à Jimmy Wales et Larry Sanger la création de Wikipedia.

En savoir plus : le projet GNU par ses acteurs principaux.